• Calendrier
«mai 2021»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Aujourd'hui vendredi 14 mai 2021

2008 - 2009 -
  • Infos
  • Dernière modification :
    Le dimanche 20 décembre 2009
  • Statistiques contenus :
    Articles : 94 -  Sites : 8 -  Auteurs : 1
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 242 -  Total : 43501
  • Infos rubrique
  • Les traversées en bateau

    Le vendredi 16 mai 2008 - Id : 72

    On ne réserve pas un cargo tous les jours, alors comment s’y prend-on ?
    Au début, l’itinéraire envisagé était d’arriver par le Canada (Halifax), de descendre en Amérique du Sud et de repartir par Buenos Aires, mais cela n’est pas évident :
    - au niveau du climat, ce n’est pas logique et on va se retrouver en Patagonie en hiver (l’été chez nous).
    - il n’y a pas beaucoup de cargo entre l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, et en ce moment la seule piste semble t’il, est d’arriver par la Colombie et de traverser tout le pays pour aller plus au sud. Oui, précision importante, il n’y a pas de route en dessous de Panama, même si les deux amériques sont reliées par un isthme, il y a 150 km de jungle avec pas mal de narcotrafics. A priori, il est plus facile d’avoir un cargo du sud vers le nord que ce soit au départ de l’Equateur ou du Pérou que le contraire.
    - comme c’est quand même l’amérique du sud notre objectif, autant commencer par le sud et remonter si on a le temps en amérique du nord.

    Il existe plusieurs types de transport de véhicules en cargo :
    - le transport en container mais c’est impossible d’y rentrer pour un camping car
    - les ferries qu’on appelle plus communément les roros (roll and roll off), des rouliers qui transportent les véhicules dans de grandes soutes . Pour Buenos Aires, une seule compagnie a le monopole, Grimaldi. Mais on ne réserve pas directement , il faut passer par un transitaire.

    Comme beaucoup de voyageurs, nous avons réfléchi à l’option d’acheter un véhicule sur place et de le revendre plus loin, mais même si c’est moins cher, c’est assez compliqué et nous avons évacué cette idée.
    Restait à savoir si on voyagerait en accompagnant le camping car sur le cargo ou si l’on prendrait l’avion ? Nous avons choisi à l’aller d’être avec le véhicule et au retour de prendre l’avion, laissant le véhicule rentrer tout seul. Il est vrai que le voyage en bateau est très long, puisqu’il faut plus de 20 jours de traversée, mais le cargo longe la corne africaine en desservant les grands ports et il fait de même avec la côte brésilienne en déchargeant et rechargeant un tas de véhicules. En fait, il y a seulement 5 jours de haute mer.

    Cette option nous permettra de mieux surveiller le véhicule pendant les escales, où les vols sont fréquents, et aussi de commencer un peu en avance la scolarité, l’espagnol (il y a du boulot), de potasser les guides et de mettre un pied en Afrique. Enfin c’est un peu comme un voyage dans le temps vers un autre univers, une sorte de voyage vers l’ailleurs. La durée de la traversée renforcera cette idée de continent lointain, et nous permettra de lentement nous détacher de nos vies d’ici. C’est un peu anachronique à notre époque où tout va très vite de mettre plus de 20 jours pour arriver à destination, mais justement ce n’est pas inintéressant d’arrêter le temps, de prendre son temps.
    Après renseignements à droite et à gauche, nous réservons les billets de cargo avec Catalina Cargo Conseil, par l’intermédiaire de Mme Da Silva, trés sympathique, qui nous explique toutes les démarches. Il faut dire qu’on doit s’y prendre à l’avance (au moins 7 à 8 mois ), et bien sûr envoyer en temps utile la copie des passeports, de la carte grise et des certificats de vaccination contre la fièvre jaune.

  • Il n'y a aucun article...
  • Il n'y a aucune brève...
  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun site...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS