• Calendrier
«mai 2021»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Aujourd'hui vendredi 14 mai 2021

2008 - 2009 -
  • Infos
  • Dernière modification :
    Le dimanche 20 décembre 2009
  • Statistiques contenus :
    Articles : 94 -  Sites : 8 -  Auteurs : 1
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 256 -  Total : 43515
  • Infos rubrique
  • Le projet

    Le mercredi 21 mai 2008 - Id : 48

    Pourquoi

     Il y a à peine 2 ans, on n’imaginait pas que l’on prendrait une année sabbatique pour aller au bout du monde. Les retours de vacances en camping-car nous laissaient bien l’envie d’aller plus loin, plus longtemps, mais le "grand voyage" restait un rêve inaccessible. Et puis un soir, après avoir vu un reportage sur les Tsagalos, un doute s’est immiscé. Pourquoi certains le feraient et pas nous ? C’était un premier pas, mais encore beaucoup trop irréel et confus. Car restaient des interrogations majeures : le budget, le boulot, la scolarité des enfants, la maison et plein d’autres choses. Non vraiment, c’était un truc pour les autres (surtout pour Fabrice !).
     Et le temps passe, et quand on commence à penser à toutes ces années qui défilent, qui s’enchaînent, c’est comme un engrenage qui nous aspire. Et puis il y a de temps en temps ce petit grain de folie qui remonte à la surface, avec ses pensées de l’ailleurs, un petit virus contre lequel il n’y a pas de vaccin. Et l’impossible devient possible, on n’y croit pas encore mais on commence à se faire à cette idée insensée, peut être même que c’est cela qui a du sens après tout !
     Et le possible est là, pourquoi pas nous, pourquoi pas faire un break ? Et après…, tout s’enchaîne.

    Bien sur il y a plein de raisons de ne pas faire un tel périple : le coût, les dangers potentiels, l’absence de la famille et des amis, la déscolarisation des enfants et tout ce qu’on leur impose, quitter le boulot, louer la maison à des étrangers...
     Et puis il y a plein d’autres bonnes raisons de partir malgré tout : une vieille envie avant tout, et la petite voix qui vous souffle à l’oreille que c’est maintenant ou jamais, que pour les enfants c’est encore possible, et que si on essaie pas on le regrettera...
     Et comme le dit Oscar Wilde (et Delphine, qui se reconnaîtra) : "Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais".
     Alors !!!

    Comment

    C’est d’abord comment partir ?
     En sac à dos, en vélo, en patins à roulettes, à cheval ??? Après quelques temps de réflexion, le camping-car s’impose très vite. Le vélo, on oublie , certains le font (chapeau !) mais c’est vraiment pas pour nous. Pas plus que les patins à roulettes où le cheval d’ailleurs. Par contre, nous avons évoqué un moment l’idée d’un tour du monde en sac à dos et transports locaux. Mais tout compte fait, le coût du voyage est similaire, les contraintes d’hébergement réelles et sans le confort de la maison sur son dos, très appréciable avec des enfants.

    Mais comment partir c’est aussi comment s’y prendre ?
     Et là, cela ressemble à un parcours du combattant. Comment arriver à tout faire en 7 à 8 mois avant le départ, quand on travaille tous les deux et avec 3 enfants. C’est pas si simple. En vrac, il faut prévoir (liste non exhaustive) :

     Faire les passeports, demander les disponibilités auprès de nos employeurs, trouver un cargo avec les bonnes dates et le réserver, trouver la bonne assurance pour le véhicule, prendre des renseignements pour les cours par correspondance, informer les écoles et le collège, informer la famille et les amis, faire les permis internationaux, créer un site internet et l’alimenter, faire le point avec la banque, faire une simulation de budget, vendre la voiture, aménager le camping-car (protection carter, barres de toit, échelle, grille de séparation cabine/cellule, serrure de sécurité …) et le faire réviser (étanchéité, vidange complète, petites réparations), louer la maison, résilier et modifier certaines assurances ou contrats (téléphone, edf, abonnements divers..), faire les vaccins, acheter un peu de matos informatique ou photographique, passer tous au dentiste, faire le point avec le médecin, l’opticien, contacter d’autres voyageurs pour différentes infos, trouver un mandataire pour le courrier et la correspondance avec le Cned, faire des procurations notamment pour les comptes, faire le changement d’adresse, prévenir les administrations, acheter des habits, duvets, pièces de rechanges pour le véhicules et petits équipements, se constituer une pharmacie et une caisse à outils, faire des doubles des clefs et papiers, déménager et trouver un endroit pour stocker voiture, cartons, quelques meubles et vélos, réfléchir sur les différentes options d’itinéraire, apprendre l’espagnol accessoirement, etc.

    Alors on fait des listes qui se rallongent sans cesse, de temps en temps on barre une ligne pour les démarches réalisées, mais aussitôt on rajoute une dizaine de tâches à faire . Mais bon, ne nous affolons pas ! Le jeu en vaut la chandelle.

    Pour aller où ?

    Question cruciale quand on regarde une carte avec toutes les parties du monde que l’on ne connait pas !

     Après de longues discussions, nous avons éliminé l’Europe dans son ensemble. Quitte à partir un an, autant aller loin, genre le truc qu’on ne refera pas de si tôt. Nous avons aussi rayé l’Afrique de notre liste. Là, on ne se sent pas à la hauteur, compte tenu des risques sanitaires et de sécurité. Nous restait alors l’Asie, que nous ne connaissons pas, ou l’Amérique. Après lectures de sites et étude des cartes, notre choix s’est porté sur le continent américain. L’Asie en camping-car nécessite la traversée du Pakistan, de l’Afghanistan, souvent sous escorte militaire... Bof ! Nous avons déjà mis deux pieds aux Etats-Unis, New York et San Francisco, mais jamais en Amérique du sud.
     Du coup c’est décidé, ce sera le continent américain.

  • Il n'y a aucun article...
  • Il n'y a aucune brève...
  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun site...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS